Comment êtes-vous imposé à l’impôt sur le revenu et quel est votre taux d’imposition ? Pourquoi est-il important de simuler vos revenus imposables ? Les réponses dans cet article, après un bref rappel sur le mode de calcul de l’IR.

Comment se calcule l’impôt sur le revenu ?

Dans un premier temps, vous devez d’abord déclarer le montant de vos revenus perçus. Il existe différentes catégories de revenus : les traitements et salaires, les revenus fonciers, les bénéfices industriels et commerciaux (BIC), les bénéfices non commerciaux, les bénéfices agricoles, les revenus de capitaux mobiliers.

Vous obtenez alors le montant de vos revenus bruts globaux, montant qui sera déduit de certains frais et charges que vous allez également déclarer. Ce qui donne alors lieu au revenu net global. Celui-ci sera ensuite déduit des abattements par rapport au nombre de personnes à charge dans votre foyer fiscal.

Il peut s’agir de vos enfants, de personnes invalides ou encore de seniors. Ce, afin de permettre à l’administration fiscale de calculer le montant de votre assiette taxable, c’est-à-dire vos revenus nets imposables. À partir de là s’applique le quotient familial, ainsi que la référence au barème progressif de l’impôt, ce que nous allons voir plus en détail plus loin.

L’impôt brut est dégagé, lequel sera ajusté des décotes, des réductions et des crédits d’impôts, ainsi que des avoirs fiscaux éventuels. Une fois ces ajustements effectués, vous obtenez l’impôt net à payer.

Quel taux d’imposition ?

L’administration fiscale a mis en place 5 différents taux d’imposition par rapport à la tranche de revenu net imposable. C’est en effet ce barème de l’impôt qui sera utilisé.

  • Jusqu’à 9964 euros de revenus taxables, votre taux d’imposition est de 0%
  • Entre 9964 euros et 27 519 euros, celui-ci est de 14%
  • Entre 27 519 euros et 73 779 euros, il est de 30%
  • Entre 73 779 euros et 156 244 euros, le taux d’imposition applicable est de 41%
  • À partir de 156 244 euros, il est de 45%

On parle donc de barème progressif, qui a été revalorisé de 1.6% pour l’année 2019 par rapport à celui de 2018.

Les réductions et les crédits d’impôts hors calcul PAS

Le prélèvement à la source ou PAS ne tient pas compte des réductions et des crédits d’impôts. L’État ne les rembourse en effet qu’après présentation de l’avis d’imposition du contribuable. Pour l’année 2019, une partie de ces montants a été versée aux bénéficiaires depuis le 15 janvier, le solde étant régularisé après que la déclaration fiscale ait été soumise.

Note pour les particuliers employeurs

Si vous rémunérez des employés à domicile, la retenue à la source n’est pas encore applicable pour ces derniers et ce, jusqu’au 31 décembre 2019. Toujours est-il que la simulation est recommandée afin de préparer le basculement vers le nouveau système pour cette catégorie particulière de salariés.

La simulation du montant des revenus imposables

Grâce au simulateur en ligne, par exemple sur defiscalisezmoi.com, vous pouvez non seulement confier à cet outil le calcul de vos revenus imposables, mais aussi celui de votre impôt net à payer. Il suffit d’indiquer les renseignements dont le simulateur aura besoin pour recevoir le montant estimatif.

Les plus : vous pouvez simuler plusieurs fois afin de comparer différentes situations et ainsi décider d’adopter la meilleure solution qui concorde avec votre profil et à votre objectif de défiscalisation. Rappelons que ce sont des outils gratuits et qui fournissent des résultats approximatifs. Toutefois, ils ne remplacent pas les conseils d’un véritable gestionnaire de patrimoine, ce dernier étant le plus approprié à vous guider en fonction de votre cas personnel. Même si l’interface de ces outils est différente, le mode de calcul de l’IR reste le même comme détaillé plus haut.